Library policies Library hours Library catalogue More than 10,000 books in the database!
Troïlus et Cressida
written by "Shakespeare, William, 1564-1616"
...E.—Ni sa beaut. CRESSIDA.—Elle ne lui sirait pas; la sienne lui va mieux. PANDARE.—Vous n'avez pas de jugement, ma nice: Hlne elle-mme jurait l'autre jour que Trolus, pour un teint brun (car son teint est brun, il faut que je l'avoue), et pas brun, pourtant... CRESSIDA.—Non; mais brun. PANDARE.—D'honneur, pour dire la vrit, il est brun et pas brun. CRESSIDA.—Oui, pour dire la vrit, cela est vrai et n'est pas vrai. PANDARE.—Enfin elle vantait son teint au-dessus de celui de Pris. CRESSIDA.—Mais Pris a assez de couleurs. PANDARE.—Oui, il en a assez. CRESSIDA.—Eh bien! en ce cas, Trolus en aurait trop. Si elle l'a mis au-dessus de Pris, son teint est plus vif que le sien; si Pris a assez de couleurs et Trolus davantage, c'est un loge trop fort pour un beau teint. J'aimerais autant que la langue dore d'Hlne et vant Trolus pour un nez de cuivre. PANDARE.—Je vous jure que je crois qu'Hlne l'aime plus qu'elle n'aime Pris. CRESSIDA.—C'est donc une joyeuse Grecque? PANDARE.—Oui, je suis sr qu'elle l'aime. Elle alla l'aborder l'autre jour dans l'embrasure de la fentre.—Et vous savez, qu'il n'a pas plus de trois ou quatre poils au menton. CRESSIDA.—Oh! oui, l'arithmtique d'un garon de cabaret peut trouver le total de tout ce qu'il en possde. PANDARE.—Il est bien jeune, et cependant, trois livres prs, il enlve autant que son frre Hector. CRESSIDA.—Quoi! si jeune et dj si vieux voleur6? Note 6: (retour) Lifter, voleur. Illistus, en langue gothique, voulait dire voleur; quivoque sur le mot. PANDARE.—Mais pour vous prouver qu'Hlne est amoureuse de lui, elle l'aborda, et elle lui passa sa main blanche sous la fente du menton. CRESSIDA.—Que Junon ait piti de nous! comment! a-t-il le menton fendu? PANDARE.—H! vous savez bien qu'il a une fossette:...

This book you can borrow for use directly by visiting our library!

SEE ALSO
  Hamlet